Chromate dans l’eau potable à l’aide de la chromatographie ionique et de la réaction post-colonne avec détection UV/VIS conformément à la méthode EPA 218.7.

AN-U-057

Il est connu que le chrome hexavalent est cancérigène par inhalation, mais actuellement, ceci n’est que supposé pour l'ingurgitation. La méthode EPA 218.7 permet de déterminer le chromate dans l’eau potable jusque dans les gammes de concentration inférieure de l’ordre du µg/L (limite de sensibilité : 15 ng/L). La détection s’effectue à l’aide d’une réaction post-colonne au 1,5-diphényle carbazide suivie d’une détection à 530 nm.